« Naufragé volontaire » – Musique !

Quelques nouvelles du Naufragé Volontaire. Les effets spéciaux sont finis, la conformation du film avec les fichiers 2k est bientôt terminée, nous commençons l’étalonnage du film le 21 novembre, pour 2 semaines avec Gilles. Le générique est en cours de finalisation. Nous avons obtenu une subvention de la Sacem et le 6 septembre nous sommes parti à Londres enregistrer aux Studios d’Abbey Road. La musique du film est écrite par Grégoire Hetzel, dirigée par Alastair King et interprétée par le London Chamber Orchestra of London. Je poste un petit film qui ne dévoile que quelques notes, mais quand même un peu…
C’était très émouvant de se retrouver ici, d’y travailler, le lieu mythique, les gloires, nos plus grandes chansons… quelle belle journée, les musiciens et les techniciens anglais sont toujours très professionnels, avec une forme de décontraction et d’humeur, unique … Je le savais, mais là on le vie.
Abbey-road, magiquement rigoureux…
On a posé les musiques au mixage à Rennes, c’est superbe, Grégoire a fait une très belle œuvre, difficile d’être plus heureux. Le film a pris une douce ampleur …

Didier Nion

« Le gang des Antillais » – Avant-première

Le Gang des Antillais en avant-première le dimanche 30 octobre au Grand Rex dans le cadre du festival Brown Sugar Days.

brown_sugar_days

Il n’existe pas de règle sans exception, alors pour la première fois, le festival Brown Sugar Days est heureux d’accueillir l’avant première d’un film afro-français : LE GANG DES ANTILLAIS de Jean-Claude Barny. L’équipe du film sera présente et nous partagerons ensemble leur expérience de ce tournage incroyable.

Bruitage du « Naufragé volontaire »

Des nouvelles du Naufragé Volontaire.
Avec Jean Mallet, le monteur son et le mixeur, nous avons quitté le studio de bruitage de chez AGM Factory à Rennes, il y a un mois.
Depuis nous avons repris le montage son, nous terminons bientôt …
Pendant 2 semaines, entouré d’un canot à bout de souffle acheté 100€ sur Le Bon Coin et d’une piscine gonflable, Bertrand Boudaud le bruiteur a fait chanter les mains sur toutes sortes de matières, caoutchouc, toile cirée, daim, verre, cuir, coton, laine, bois … Sur l’eau, il leur à fait parcourir des kilomètres de boucles et d’accélérations subites, Il a marché sur place en imprimant sur les hanches et les pieds une sorte de danse entre le twist et le marcheur de fond…
Le résultat est à la hauteur, Bertrand est un magicien … J’ai adoré ces 2 semaines de bruitages, le film prend un relief saisissant, l’air s’installe …
Les scans du film sont terminés, les effets spéciaux démarrent, la musique est en cours d’écriture, l’enregistrement symphonique aura lieu début septembre, la première semaine d’octobre nous débuterons le mixage du film, voilà, je suis heureux.

Didier Nion

BO « Gang des Antillais »

Tracklist bande-originale du film « Le gang des Antillais » de Jean-Claude Barny.
Musique: James BKS.

lgda_track_list

Écoute privée de la bande-originale du film « Le gang des Antillais » au Studio Davout.

Crédits photos : French Finesse, Pierre-Alexandre Nowak.

« L’hérétique » redevient le « Naufragé volontaire »

Des nouvelles de « l’Hérétique ». Le titre a changé, il reprend le titre original du livre d’Alain Bombard : Naufragé Volontaire. Il est définitif. Ce qui ne change pas, c’est son adaptation, elle reste libre…
Le montage image s’achève, encore quelques retouches et nous pourrons commencer le montage son, le bruitage, le mixage, et l’ajout de quelques effets spéciaux, effacer les bouées et les petits bateaux qui passent dans le fond de l’image. Tout ceci devrait nous mener aux alentours de septembre… Voilà pour les nouvelles de la post-production…
Jérémie Lippmann « alchimiste » la pellicule, avec le corps, avec les mots, et le canot devient un « immense » champ d’expression … Je ne dirais rien de plus, mais je suis très fier de son travail, Jérémie est un artiste de grand talent, il nous retient dans le canot 1heure 40…
Je suis aussi très heureux du travail de Jamie Sives, acteur écossais qui incarne Jack Palmer, double terrestre d’Alain…
Passionnant, le montage avec Catherine m’a apporté chaque jour des émotions, et beaucoup d’apprentissage encore sur la force du montage. Le cinéma m’apprends toujours et c’est bien cela qui m’intéresse…
Je suis encore heureux. À bientôt…

Didier Nionheretique-chgt-titre

Bérurier Noir – Mourir à Paris (2015)

Morceau composé après l’attentat contre Charlie Hebdo, en janvier 2015. Libéré publiquement le 14 novembre 2015, en hommage aux victimes de cette nuit.
A nos ami.e.s du Bataclan, du Petit Cambodge, de Charonne et de la Fontaine au Roi…
A nos sœurs et frères d’Irak, de Syrie, du Liban, de Libye et d’ailleurs qui vivent ces atrocités au quotidien.
www.beruriernoir.fr / www.archivesdelazonemondiale.fr

En un instant tout est parti
Les assassins sont dans Paris
Chargés d’une haine inassouvie
Propagateurs d’une tyrannie

En un instant bref de la vie
Tout est parti, tout est fini
Pourquoi, comment, se sont-ils dits
L’image provoque une telle tuerie ?

Pour les profanes ou les prophètes
Où sont les dieux, où est la fête ?
La lumière douce de l’amitié
A disparu dans l’encrier

Prédicateurs de malheur
Fabrication de la terreur
Ni dieu ni maître ni feu ni fer
Pourquoi les hommes font-ils la guerre ?

Miroir des conflits du Levant
Déracinement de nos enfants
Les va-t-en guerre, aux dents de sang
Se foutent des peuples innocents

Démocratie ou barbarie
Que restent-ils de nos vies ?
Ni soumission ni inconscience
Lève le crayon de l’espérance (bis)

Il n’y a pas de guerres saintes
Il n’y a pas de guerres justes
Il n’y a que des guerres sales
Aux frappes chirurgicales

Il n’y a pas de guerres saintes
Il n’y a pas de guerres justes
Il n’y a que des guerres lâches
La souffrance des otages

Il n’y a pas de guerres propres
Il n’y a pas de guerres justes

Demande à tous ces morts
Quel était donc leur tort ?

L’escamoteur, version 1

Nous avons achevé l’écriture de « L’escamoteur » .

Une grande ligne droite de six semaines. Un plaisir intense. Et la joie de voir que nous avions atteint l’endroit que nous espérions.

Le scénario comble nos attentes, ce qui est la moindre des choses, mais il tombe à l’endroit où Emmanuel Hamon l’espérait. C’est assez rare.

Un film très noir. Des personnages abîmés. Des fulgurances lumineuses, qui nous entraînent en Egypte, jusqu’au barrage d’Assouan.

Maintenant, comme toujours, aller très vite, boucler le financement, et tourner!

« Hérétique » – fin du tournage à Tanger

Dernières nouvelles de L’Hérétique.
Le tournage à Tanger s’est terminé il y a deux jours. Après tant de semaines en mer, quel sentiment étrange de rejoindre la terre et de recréer dans quelques rues un Tanger imaginaire et disparu, la terre devient l’irréalité de la mer. Je sors de Tanger ému par la rencontre de « fiction » entre Alain et Jack, je suis très heureux du travail sensible de Jérémie Lippmann et de Jamie Sives, acteur écossais très talentueux… j’attends avec hâte le développement des rushs qui seront au labo demain.
L’équipe marocaine s’est intégrée avec talent et générosité à celle de l’Hérétique, amputée, elle, de son capitaine et de son marin, François et Tonio. La dernière ligne droite s’ouvre, en attendant, il reste ces 2 derniers jours de pluie (continue et forte si possible) à trouver dès maintenant vers l’Ile Tudy. Si quelqu’un peut me donner le jour exact, je suis preneur.
Vive le cinéma!

Didier Nion

 

Pour finir, mon image préférée: elle est l’unique rencontre entre Alain et Jack ; huit ans de combats et d’immenses plaisirs pour les réunir. Il y aussi dans cette image la rencontre entre deux hommes de grands talents.

hérétique_tanger_plage

« Hérétique » – Betty Beauchamp

Betty Beauchamp est la maquilleuse du film. Betty s’est aussi occupée chaque jour – avec le vent – de la coiffure de Jérémie, de ses costumes ; et avec une belle complicité. Un travail remarquable d’adaptation dans et avec des conditions difficiles… Plus d’une fois, bien que nous ayons essayé de garder la chronologie du récit, il a fallu faire un saut dans le temps ou bien revenir en arrière.

Issus de ses photos de travail, voilà un autre regard documentaire sur le film:

Le travail d'écriture de Thomas Cheysson