Vidéos

African Jazz

Dans l’épisode de ce soir, comme tous les soirs, « Indépendance cha cha », de l’African Jazz.
Julien M. explique, dans le premier épisode:
« Xavier-Omar, je le rencontre en janvier, à Bruxelles. Qu’est-ce que je fais là ? Je viens y écouter de la musique. Qu’est-ce qu’il fait là ? Il est là où se joue l’histoire de l’Afrique.
En janvier, à Bruxelles, c’est la table-ronde qui mène à l’indépendance du Congo.
La délégation congolaise se réunit au Plaza, chaque soir après les négociations. C’est l’hiver, ça pèle sec, les délégués sont déprimés. Alors, un fonctionnaire congolais qui travaille au Marché Commun a une idée géniale : il fait venir l’African-Jazz pour recréer l’ambiance congolaise à Bruxelles !
Moi je fonce là-bas, je voulais les écouter : le Grand Kalle et ses musiciens, Roger Izeidi, Pierre Yatula dit Petit Pierre, Déchaud Mwamba et Docteur Nico, et aussi Vicky Longomba et Moango Brazzos, de l’O.K.-Jazz. Tous des artistes incroyables !
Xavier-Omar lui, rêve de rencontrer Lumumba.
Le 27 janvier, tous les deux dans la salle. On se connaît pas. On écoute la même musique. Et c’est là qu’on apprend la nouvelle : l’Indépendance. Et Kalle improvise la chanson. « Nous avons obtenu l’indépendance / Nous voici enfin libres / À la Table ronde nous avons gagné / Vive l’indépendance que nous avons gagnée. » Une vraie improvisation, il ajoute des strophes au fur et à mesure en lisant les noms inscrits sur un petit papier, Lumumba, Kasabuvu, Tshombe, Kamitatu…
Xavier-Omar et moi, on danse. Toute la nuit. »