Les Seigneurs Rouges

Minisérie en 6 épisodes de 52′
proposée par Emmanuel Hamon & Thomas Cheysson
réalisée par Emmanuel Hamon
écrite par Thomas Cheysson & Yves Nilly

[écriture en cours…]

Des individus qui viennent d’ailleurs, qui intègrent notre société – parfois avec difficulté, parfois avec une apparente facilité – et finissent toujours par constituer une part de nous-mêmes.

Nos personnages sont issus de la communauté cambodgienne, réputée pour être une communauté « silencieuse » et sans problème.

Une immigration qui a fui le génocide des Khmers rouges. Et après ? Il faut se reconstruire, puis construire, habiter, vivre, donner vie. Ary est une jeune Cambodgienne de la deuxième génération, au parcours professionnel marqué par la réussite, mariée à un Français. Une jeune Parisienne d’aujourd’hui.

Ses parents, arrivés du Cambodge en 1980, n’ont pas pleinement profité de cette vertigineuse liberté qui s’offrait soudain à eux : la liberté de penser, de parler, de faire, de ne pas faire… Leur fille Ary absorbe sans effort cette nouvelle identité, cette nouvelle langue, les règles de cette société. Mais le noyau familial, coupé de ses racines, se meurt. Ses parents s’enferment dans une autre prison, celle du silence, du refoulement des blessures, sans parvenir à profiter du bonheur simple et de l’amour de leur fille.

L’émigration est un processus d’acculturation forcé. Un trauma qui se surajoute à celui qui a provoqué l’exil : la violence méthodiquement organisée par le régime khmer rouge, en ce qui concerne les parents d’Ary. Cette brutalité deux fois répétée les a transformés en êtres qui ne sont plus vraiment des humains : de purs fragments de négativités.

Mais de tout cela, Ary ne sait rien.

Pourtant, au moment où elle s’apprête à son tour à donner la vie, les traumas familiaux dont elle est aussi porteuse à son insu ressurgissent. Le réveil est brutal. Sa réaction aux événements est influencée par cette transmission silencieuse.

Comment avancer, ou même seulement exister au milieu du silence, des non-dits et des mensonges !

En fouillant son histoire familiale et l’histoire de sa communauté, Ary nous fait observer la réalité de notre société en mouvement, génération après génération, sous un prisme nouveau. Tout un pan invisible se révèle à l’aune de l’altérité.