La musique dans « Le mur du silence »

Le Mur du Silence est un véritable voyage à travers la musique noire engagée des années 70 : Soul, Disco, Funk et Reggae. Plutôt que de s’attarder sur les grands standards, l’attention de Jean-Claude Barny se porte sur des artistes afros qui, par leur intégrité et l’intensité de leurs revendications, sont particulièrement en accord avec la thématique du film (Gil Scott-Heron, Donny Hathaway, Leroy Brown, Jimi Hendrix.
Mais aussi des artistes des Caraïbes – représentées à l’époque par le Compas haïtien et des groupes comme Galaxy, La Perfecta, Tabou Combo.
Sans oublier les enjeux et les sonorités d’aujourd’hui : Kery James, Admiral T, Nero. La musique est un élément essentiel dans le film, elle lui donne son identité et sa couleur.

Du coup, pour la première fois dans un de scénario (la deuxième fois en réalité, nous l’avions fait dans Mort ax espions!, mais pour d’autres raisons), nous intégrons les transcription des paroles dans le fil du texte.

Ainsi, dans la séquence 20:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *