Terminologie

S’il y a un enseignement concret à tirer des discussions avec Fabrice de la Patellière, c’est bien celui sur la désignation de DMM City.
Le mot « série » est réservé à quelque chose de très étroit, très formaté, dans lequel les interlocuteurs ne voient que les codes définis. « Engrenages » est ce qui peut se faire de plus innovant en terme de série.
Le terme « feuilleton » est sorti du vocabulaire, il ne veut tout simplement plus rien dire (il ne sert plus qu’à désigner « Plus belle la vie » sur France3).
Reste le terme de « mini-série » qui désigne des format aussi variés que 2×90′ ou 8×100′. Le seul point commun étant histoire close, hors cadre de la série traditionnelle. Il existe une variante, sans doute assez adaptée à DMM City: « mini-série de prestige« .

Je pense donc qu’il faut trancher: s’accorde-t-on sur « DMM City est une mini-série de prestige de 8×90′« ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *