Anticipation politique

Thomas dit:
Une question précise pour commencer: Fuentes a-t-il vu le visage du sous-commandant Marcos?
Je réfléchissais ce matin autour de cette idée justement. Marcos, Saddam Hussein, Kadhafi, Chirac, Bush, Sarkozy, Sean Penn.
Insensiblement (parfois très sensiblement), nous avons glissé des références issues de la réalité dans le texte. A mon sens, ce n’est pas anodin, nous tentons de donner de la réalité à cette situation incroyable en la plaçant dans un contexte concret.
Cette idée « d’anticipation politique » me gêne aux entournures. Comme si cette prospective annoncée mettait finalement (et paradoxalement) la réalité de la situation hors-jeu.
Et si nous raisonnions à rebours: cette histoire est arrivée. Ca s’est passé en 2005, à l’époque où Chirac et Sarkozy étaient à l’Elysée et place Beauvau. A l’époque où… ????
Je ne sais pas, c’est une réelle interrogation.
Et puis, une autre idée, plus ponctuelle, me trottait en tête. Et si… la montée sur Paris se déroulait en novembre 2004 (ce serait Villepin à l’intérieur et non Sarkozy). L’événement déclencheur de la montée serait: l’agonie d’Arafat -> Sean Penn rapplique à Paris en fanfare pour rencontrer le leader Palestinien. Et la charge sur Paris se déroule en parallèle avec les honneurs militaires rendus à Arafat à Villacoublay et à Rammalah. Une telle idée ancrerait certainement tout cela dans une réalité… comment dire… très réelle.
Mais peut-être l’événement n’est-il pas assez spectaculaire… et un peu trop signifiant. Parlons-en.

Yves répond:
« L’anticipation politique » nous sommes pile dedans, avec ses pièges, quelle attente ?
Pour la question précise : Fuentes connaît bien Marcos… Et pour aller plus loin, en me posant justement les questions trame du passé, j’ai eu les mêmes problèmes que tu évoques. Nous avons à nous justifier, ce n’est pas le ressort d’un feuilleton, même d’anticipation politique. La force du feuilleton est de dire : ceci est arrivé et nous allons vous raconter de quelle façon ça c’est passé puisque nous nous savons tout, sinon c’est un sitcom, plus belle la vie. Et même le côté « nous allons vous dire ce qui se passerait si… » n’est pas réaliste ou crédible, car nous n’allons pas anticiper sur le comportement d’un Sarkozy prenant la tête des armées et destituant le président ou je ne sais quoi. Nous racontons une majorité de faits qui ont eu lieu, Fuentes et son enquête, Marcos, Ross, Sean Penn, il serait assez logique de prétendre que tout a eu lieu, mais nous ne sommes pas sortis de l’auberge. Pourtant nous savons bien que ce serait plus facile à défendre que prétendre dire ce qui va ou même pourrait se passer, y compris vouloir montrer le fonctionnement de l’état dans six mois, les armes de la police dans six mois, etc, nous serons de toute façon à côté de la plaque (d’un point de vue strictement crédible ou réaliste).
La question est posée. La lecture sera précieuse avec ça derrière la tête.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *