Archives de catégorie : Naufragé volontaire

« Naufragé volontaire » – Musique !

Quelques nouvelles du Naufragé Volontaire. Les effets spéciaux sont finis, la conformation du film avec les fichiers 2k est bientôt terminée, nous commençons l’étalonnage du film le 21 novembre, pour 2 semaines avec Gilles. Le générique est en cours de finalisation. Nous avons obtenu une subvention de la Sacem et le 6 septembre nous sommes parti à Londres enregistrer aux Studios d’Abbey Road. La musique du film est écrite par Grégoire Hetzel, dirigée par Alastair King et interprétée par le London Chamber Orchestra of London. Je poste un petit film qui ne dévoile que quelques notes, mais quand même un peu…
C’était très émouvant de se retrouver ici, d’y travailler, le lieu mythique, les gloires, nos plus grandes chansons… quelle belle journée, les musiciens et les techniciens anglais sont toujours très professionnels, avec une forme de décontraction et d’humeur, unique … Je le savais, mais là on le vie.
Abbey-road, magiquement rigoureux…
On a posé les musiques au mixage à Rennes, c’est superbe, Grégoire a fait une très belle œuvre, difficile d’être plus heureux. Le film a pris une douce ampleur …

Didier Nion

Bruitage du « Naufragé volontaire »

Des nouvelles du Naufragé Volontaire.
Avec Jean Mallet, le monteur son et le mixeur, nous avons quitté le studio de bruitage de chez AGM Factory à Rennes, il y a un mois.
Depuis nous avons repris le montage son, nous terminons bientôt …
Pendant 2 semaines, entouré d’un canot à bout de souffle acheté 100€ sur Le Bon Coin et d’une piscine gonflable, Bertrand Boudaud le bruiteur a fait chanter les mains sur toutes sortes de matières, caoutchouc, toile cirée, daim, verre, cuir, coton, laine, bois … Sur l’eau, il leur à fait parcourir des kilomètres de boucles et d’accélérations subites, Il a marché sur place en imprimant sur les hanches et les pieds une sorte de danse entre le twist et le marcheur de fond…
Le résultat est à la hauteur, Bertrand est un magicien … J’ai adoré ces 2 semaines de bruitages, le film prend un relief saisissant, l’air s’installe …
Les scans du film sont terminés, les effets spéciaux démarrent, la musique est en cours d’écriture, l’enregistrement symphonique aura lieu début septembre, la première semaine d’octobre nous débuterons le mixage du film, voilà, je suis heureux.

Didier Nion

« L’hérétique » redevient le « Naufragé volontaire »

Des nouvelles de « l’Hérétique ». Le titre a changé, il reprend le titre original du livre d’Alain Bombard : Naufragé Volontaire. Il est définitif. Ce qui ne change pas, c’est son adaptation, elle reste libre…
Le montage image s’achève, encore quelques retouches et nous pourrons commencer le montage son, le bruitage, le mixage, et l’ajout de quelques effets spéciaux, effacer les bouées et les petits bateaux qui passent dans le fond de l’image. Tout ceci devrait nous mener aux alentours de septembre… Voilà pour les nouvelles de la post-production…
Jérémie Lippmann « alchimiste » la pellicule, avec le corps, avec les mots, et le canot devient un « immense » champ d’expression … Je ne dirais rien de plus, mais je suis très fier de son travail, Jérémie est un artiste de grand talent, il nous retient dans le canot 1heure 40…
Je suis aussi très heureux du travail de Jamie Sives, acteur écossais qui incarne Jack Palmer, double terrestre d’Alain…
Passionnant, le montage avec Catherine m’a apporté chaque jour des émotions, et beaucoup d’apprentissage encore sur la force du montage. Le cinéma m’apprends toujours et c’est bien cela qui m’intéresse…
Je suis encore heureux. À bientôt…

Didier Nionheretique-chgt-titre

« Hérétique » – fin du tournage à Tanger

Dernières nouvelles de L’Hérétique.
Le tournage à Tanger s’est terminé il y a deux jours. Après tant de semaines en mer, quel sentiment étrange de rejoindre la terre et de recréer dans quelques rues un Tanger imaginaire et disparu, la terre devient l’irréalité de la mer. Je sors de Tanger ému par la rencontre de « fiction » entre Alain et Jack, je suis très heureux du travail sensible de Jérémie Lippmann et de Jamie Sives, acteur écossais très talentueux… j’attends avec hâte le développement des rushs qui seront au labo demain.
L’équipe marocaine s’est intégrée avec talent et générosité à celle de l’Hérétique, amputée, elle, de son capitaine et de son marin, François et Tonio. La dernière ligne droite s’ouvre, en attendant, il reste ces 2 derniers jours de pluie (continue et forte si possible) à trouver dès maintenant vers l’Ile Tudy. Si quelqu’un peut me donner le jour exact, je suis preneur.
Vive le cinéma!

Didier Nion

 

Pour finir, mon image préférée: elle est l’unique rencontre entre Alain et Jack ; huit ans de combats et d’immenses plaisirs pour les réunir. Il y aussi dans cette image la rencontre entre deux hommes de grands talents.

hérétique_tanger_plage

« Hérétique » – Betty Beauchamp

Betty Beauchamp est la maquilleuse du film. Betty s’est aussi occupée chaque jour – avec le vent – de la coiffure de Jérémie, de ses costumes ; et avec une belle complicité. Un travail remarquable d’adaptation dans et avec des conditions difficiles… Plus d’une fois, bien que nous ayons essayé de garder la chronologie du récit, il a fallu faire un saut dans le temps ou bien revenir en arrière.

Issus de ses photos de travail, voilà un autre regard documentaire sur le film:

« Hérétique » – Derniers jours de tournage

Des plans sous l’eau avec Pénélope, la belle Aaton habillée par un splah-bag prototype fabriqué spécialement à Londres, et affectueusement surnommé Splachou.
Malgré toutes ses misères de jeunesse et de mise au point, Splashou parvient à faire son travail jusqu’à 4 mètre sous l’eau. Jean-Christophe, opérateur spécialisé a tourné les prises de vues sous-marine.

Navigation, l’Hérétique et la barge de tournage.

Didier Nion:

Un moment de la journée, la préparation d’un plan…
Il nous reste deux jours de tournage, deux grandes séquences du film à travailler, et l’aventure maritime s’arrêtera jusqu’en octobre ou nous tournerons deux ou trois jours supplémentaires les tant attendues séquences de pluie, en Bretagne, à L’ile Tudy, bien sûr. Je serais heureux de retrouver toute l’équipe, beaucoup de se retrouver, sûrement, notre savoir faire est précieux, et se seront des séquences difficiles à réaliser. Les horaires sont fous et nos derniers jours de tournage s’allongent sous le poids de la canicule, le vent et les caprices de la Méditerranée, mais nous tenons bon sur la rigueur des plans à mettre en scène, les adaptations quotidiennes sont multiples, le vent monte et nous annulons au dernier moment un plan qui a demandé deux heures de préparation, c’est dur pour tous, plus sensiblement pour Jérémie qui doit se concentrer pour une nouvelle séquence, mais il faut préparer un nouveau plan, nous le savons. Les heures de travail s’empilent et chacun donne de ce temps, ce bien précieux pour le film, merci chaleureusement à tous. En attendant le Maroc puis la Bretagne, nous partons la semaine prochaine à Tanger, Sébastien le directeur de production et Gilles le chef opérateur, faire les repérages pour la dernière semaine de tournage en septembre avec Jamie Sives, un écossais tout comme notre Jack Palmer. Le troisième mouvement du film approche, le montage. Ce sera vers octobre avec Catherine Zins, chef monteuse du film et complice.
Je suis heureux, très.

« Hérétique » – la dorade animatronique

Dora en action (la dorade coryphène en animatronique fabriquée génialement par Pascal Molina et son équipe). Et d’autres photo d’Antoine Vaton.

Opération à coeur ouvert sur Dora: Jacques et Stéphane à la manœuvre.

Opération à coeur ouvert sur Dora, deuxième épisode: Jacot dirige les opérations à sa manière.

« Hérétique » – Neuvième semaine de tournage

Didier Nion:

Marseillan. Neuvième. Nous avons quitté la Bretagne depuis trois semaines et nous commençons notre deuxième semaine de tournage en Méditerranée. Ici l’adversaire, ce sont les nombreux vents qui règnent en seigneur sur le littoral, sans parler de la chaleur. Les vagues sont courtes, pas toujours dans le sens du vent, il y a beaucoup de clapot, et l’image bouge. Ici, nous cherchons le plus possible les périodes de calme, mais pour le moment ce serait plutôt la fête des vagues et du vent.

Je réécris la nuit pour adapter le récit à la formation de la mer, mais l’exercice a des limites, plusieurs séquences importantes ne peuvent se tourner qu’avec une mer plate, sans vent, et elles arrivent très vite. Demain c’est « off », nous grillons une précieuse cartouche (reporter le lundi au samedi, ce qui fait un congé de trois jours et une semaine continue de tournage de 6 jours) ce qui nous permet d’espérer le calme pour mardi prochain, et continuer à tourner dans la continuité du scénario.

L’équipe continue a faire un très beau travail, la fatigue nous gagne un peu, mais la rigueur reste présente ; on compense par quelques bains.

Quelques photos de « plateau » de Tonio, (Antoine Vaton), et comme toujours, elles sont belles.

Poursuite du tournage de « l’Hérétique » à Marseillan

« Retour de Bretagne, […] se relever provisoirement d’un combat passionnant entre mer et cinéma de sept semaines. Travailler chez soi la deuxième partie du tournage, voir des rushs synchronisés, adapter le récit, donner des nouvelles, remplir le temps qui file, être heureux. […]
Hormis la pluie qui n’est jamais venue, la Bretagne et les gens de L’Ile Tudy ont tenus leurs promesses, l’équipe a reçu un accueil chaleureux et des aides précieuses. Nous avons réussi à nous adapter avec la météo locale et tenir au plus près la continuité du récit, état de la mer et psychologie de la séquence, liés, la barbe d’Alain qui s’épaissie, son corps qui maigri, la dégradation lente de ses vêtements, celles du canot et de tous ses accessoires. […]
Essentielle au scénario, nous espérons la pluie dans le sud, et nous demandons à tous les chamans de la terre d’en envoyer une grosse journée sur la côte d’Améthyste, dès mardi prochain, les vacanciers vont nous maudire. Nous ne lâchons pas sur la rigueur de notre travail, tous ensemble, nous avançons, conscient de vivre une aventure enrichissante, parfois épuisante, mais profondément humaine.
La deuxième partie du tournage commence à Marseillan en Méditerranée mardi prochain pour 4 semaines. Vivement la suite. »

« Hérétique » – cinquième semaine de tournage

Jérémie devient un animal marin… Nous commençons la cinquième semaine demain avec une équipe magnifique, soudée et heureuse de notre aventure cinématographique… Vive la mer !

« Hérétique » – troisième semaine de tournage

Quelques nouvelles de l’Hérétique en quelques images… Aujourd’hui commence la troisième semaine de tournage… Houle, pluie, déferlantes, vomis, nous sommes sorti deux fois par force 7, forcément rincés et bousculés, mais l’équipe tient le coup, et donne tout ce qu’elle a dans le ventre. Jérémie incarne Alain jusqu’au bout du froid et de l’humidité, quel plaisir de travailler avec cet acteur riche de sa belle liberté et d’une grande rigueur dans le travail… Merci Jérémie.

Bombard 2
Essais des rampes
à pluie sur l’Hérétique.
 Bombard 3
Installation des lumières
sur la barge de tournage.
 Bombard 4
Pour les effets de lune.
 Bombard 7
Depuis le gros zodiaque
de tournage.
 Bombard 6
Troisième jour de tournage,
comme Alain en son temps,
Jérémie est trempé
toute la journée.
 Bombard 5
Premiers essais de navigation
avec Jérémie

Hérétique, premier tour de manivelle

Aujourd’hui, lundi 4 mai 2015, premier jour de tournage pour l’Hérétique!

 

didierJÉRÉMIE LIPPMANN joue Alain, on a terminé la semaine dernière les essais maquillage(s), coiffure et costumes . Les essais caméras et matériel images seront terminés la semaine prochaine. Lundi commence la deuxième partie du film à L’Ile Tudy, en mer. Nous allons préparer la mise en eau de la barge, l’aménager en « plateau de cinéma maritime », terminer de préparer nos 2 grands Zodiacs de tournage, et nous finirons le « vieillissement de « Hérétique »… Lundi 4 mai, c’est le premier tour de manivelle, Alain fabrique un harpon avec son aviron et son couteau, il tente de pêcher.
Les premières semaines seront sûrement très difficiles, mais ça vaut le coup …

Tournage de « L’Hérétique »

didier« Le tournage de L’Hérétique approche et ça me fait très chaud au coeur de l’écrire… Les préparations sont multiples et s’accélèrent. Thomas Cheysson et Yves Nilly, co-scénaristes du film écrivent les dernières modifications du scénario… Fidèles et talentueux… J’ai beaucoup appris de l’art d’écrire un scénario à leur contact. Leur écoute sensible de mon projet, leur partage et leur imagination sont en accord profond avec le film…
Vive le cinéma ! »

« L’Hérétique » est une adaptation du livre « Naufragé volontaire » d’Alain Bombard. Le film est réalisé par Didier Nion. Alain Bombard sera interprété par Jérémie Lippmann.

Tournage en mai, juin et juillet 2015.

« L’hérétique » – Avance sur recette!

Nous avons obtenu l’avance sur recettes du CNC pour « L’hérétique » de Didier Nion.

J’étais à Valenciennes, dans un petit hôtel, quand j’ai reçu le coup de fil de Serge Lalou.

Didier Nion, son précédent film (« Dix-sept ans »), la manière dont il porte le projet: tout cela l’a emporté.

Le scénario aussi sans doute : nous sommes tombés sur une commission qui a su se laisser séduire par sa radicalité extrême.

Vivement la suite. Depuis longtemps je n’ai pas éprouvé tant d’impatience à voir sur l’écran un film que j’avais écrit.